La maison de Claire

Fimo, bijoux, couture, customisations et tuti quanti : ce blog est une petite salade de fruits ... et vos com' l'assaisonnent !

jeudi 15 février 2007

M@r@bount@ ...

Plantez des alumettes la tête en bas dans la terre autour de la plante attaquée, le soufre contenu dans l'alumette tuera les pucerons.

Répandez au pied de la plante de la cendre de cigarette, ces morceaux de citron, de la cannelle ou pulverisez la plante avec de l'eau additionnée de liquide vaisselle.

-0-0-0-0-0-0-

Quelques souvenirs d'enfance :

"La cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
"Je vous paierai, lui dit-elle,
A l'août, foi d'animal,
Intérêt et principal."
La fourmi n'est pas prêteuse;
C'est là son moindre défaut.
"Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
-Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
-Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant."

Jean de la Fontaine

-0-0-0-0-0-0-0-

"Quand y'aura plus sur la terre que du beurre fondu
Avec le dernier soupir du dernier disparu,
Dernier boum de la dernière guerre,
Dernière ville sous la poussière,
Et dernier espoir perdu.

Ce chemin vert sous les arbustes est protégé
Par les premiers soupirs des tout premiers baisers,
Premier mot de la première heure,
Première minute de bonheur,
Premier serment partagé.

Tu te rappelles on s'était couché
Sur un millier de fourmis rouges.
Aucun de nous deux n'a bougé.
Les fourmis rouges.
Est-ce que quelque chose a changé?
Couchons-nous sur les fourmis rouges
Pour voir si l'amour est resté
Et voir si l'un de nous deux bouge,
Couchés sur les fourmis rouges.

Tu n'auras jamais peur du vent qui souffle ici.
Pour les scorpions te fais pas de soucis.
Les mauvais chagrins d'hier
Les orties dans les fougères
Quand on s'aime ils nous aiment aussi.

Ce chemin sous les arbustes nous connaît bien
De nos tout premiers rires c'est le premier témoin
Refuge de la dernière heure
Et dernière tâche de bonheur
Aux premiers signes du destin

Tu te rappelles on s'était couché
Sur un millier de fourmis rouges.
Aucun de nous deux n'a bougé.
Les fourmis rouges.
Est-ce que quelque chose a changé?
Couchons-nous sur les fourmis rouges
Pour voir si l'amour est resté
Et voir si l'un de nous deux bouge,
Couchés sur les fourmis rouges."

Michel Jonasz

-0-0-0-0-0-0-

Dès qu'elles se sentent bien quelque part (là ou il y a de la nourriture par exemple) les fourmis y déposent des phéromones, qui attireront d'autre fourmis et ainsi de suite, voilà pourquoi nous sommes si souvent envahis.

Mais plusieurs solutions existent.

Contre les pucerons et les fourmis qui les élèvent :

Posté par CLAIRE59 à 08:30 - Jardin - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    As-tu regardez Fourmi Z?
    Et 1001 Pattes?
    trop top!!!

    Posté par laurence, mercredi 4 avril 2007 à 23:58

Poster un commentaire